Méditation – 2020 – Tableau de 70 cm x 100 cm

Ce tableau est né d’une envie de partager mon ressenti lors d’une de mes méditation: la vision de couleurs.

Il y a quelques années maintenant, j’ai vecu cette expérience magnifique durant un massage ayurvédique, que l’on appelle le 7 Postures. Lors de ce massage, j’ai « vu » les couleurs telles que je ne les avais jamais encore vues. C’était l’incroyable sensation de voir les couleurs sortir du corps, telles ces petites bulles que l’on peut voir sur le tableau. Cette expérience m’avait beaucoup « rapproché » de ma mère, partie beaucoup trop tôt, mais qui durant sa fin de vie m’a décrit ce qu’elle ressentait et voyait. Je m’en était fait une image, et ce massage me l’a fait vivre. Alors merci à Théréza de cette sublime expérience de vie qui aura changé ma vision du monde à tout jamais.

 

Pour parler technique, j’ai choisi de m’inspirer d’une sculpture en bois offerte par mes parents pour l’un de mes anniversaires.  

J’ai dessiné mon modèle sur un papier aquarelle de 300 gr.

Je colore ensuite mon dessin au Pan pastel.

C’était ma première expérience au Pan Pastel et ce fut une révélation, me rappelant l’usage des fards à paupières dans mon ancien métier!

La main est dessinée sur un autre support, du papier cartonné de 600 gr, car elle sera posée sur le modèle afin de donner un effet de volume. Ce détail de mon tableau est une nouveauté mais ajoute encore du volume et donne encore plus de réalisme. La main se trouvant réellement devant le corps, projetant ainsi une ombre sur le tableau.

Dans l’image ci-dessous la colorisation est réalisée au feutre à alcool, mais ce médium sera inadapté vu la surface à colorer. Je refais donc mon dessin et mes couper pour les colorer au Pan pastel également, dans la version définitive! Au final j’ai 5 parties découpées la coiffe, le visage, le cou, le corps et la main. Ces parties seront travaillées séparément puis assemblées sur mon support final.

Pour mon support final j’ai choisi de travailler sur un panneau de Mdf de 0.8cm, l’épaisseur me permettant de coller un cadre bois plus facilement, mais aussi de ne pas avoir de problème de « gondolage » de mon support avec le collage de grandes pièces. C’est là encore une première! Mais j’avais fait l’essai sur carton plume auparavant, pourtant choisi épais, et ce n’a pas été concluant du tout! la plaque s’est totalement déformée après peinture. 

Avant de peindre mon fond je fait les essais pour être certaine de ma couleur.

Mon choix est fait, je préfère le noir, d’autant que c’est la couleur recherchée quand on ferme les yeux!!!  J’ai donc peint mon panneau de bois en noir avec de la peinture acrylique, au couteau pour donner quelques effets de lumière et de texture, apporter du mouvement à mon fond.  Il me reste ensuite à faire mon assemblage définitif, collage de chaque partie de mon sujet, puis à continuer le quilling dessus.